ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
CONSCIENCE CONGOLAISE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

LE CONGO EN VRAC

LA RDC EN VRAC 
 
Ces chiffres ont été tirés de différents rapports. Le souci est de rassembler des chiffres qui, peut être plus que les mots, peuvent frapper l’esprit de nos compatriotes afin de réveiller ceux qui dorment encore.  
 
Robert Yanda 
 
 
 
 
 
 
…La RDC c’est, Le plus haut taux de mortalité infantile dans le monde : 585.000 enfants y meurent chaque année (MSF). 3,9 millions de morts depuis 1998, résultat du conflit (CRI). 1,4 à 1,6 millions de déplacés dus au conflit (NU OCHA).16 pourcents de la population subit une malnutrition sévère (Ministère de la Santé Publique de la RDC). 
 
….A cause de la guerre, 1,3 million de personnes étaient obligées de quitter leurs domiciles. Selon le PNUD, 80 pourcents des Congolais vivent avec moins d'un dollar par jour, alors qu'en 1960, chaque Congolais vivait avec dix dollars par jour. 55es Congolais n'auraient pas accès à l'eau potable, alors que le pays possède 35 pourcents des réserves d'eau du continent. Selon l'UNICEF, 60 pourcents des Congolais n'ont pas accès aux soins de santé primaire. Enfin, 70 à 80 pourcents de l'économie nationale reposerait sur le secteur informel.  
 
…La RDC dispose de 25 pourcents réserves d’eau d’Afrique. 
 
…Les sous-sols du Kivu contiennent 80 pourcents réserves mondiales de coltan, bien que les trois-quarts de la production mondiale actuelle viennent d’Australie. La "colombo-tantalite" (coltan en abrégé) est un mélange de minerais rares, un sous-produit des mines d’étain assez facile à extraire. On l’utilise surtout pour fabriquer les "condensateurs à tête d’épingle", un composant qui permet de réguler la tension électrique dans la plupart des téléphones et des ordinateurs portables ainsi que dans certaines consoles de jeu, comme la PlayStation de Sony. 
 
 
…Le chiffre pharaonique de 300 milliards de dollars américains de réserves minières katangaises est en réalité la valeur négociable de ces gisements qui vaudraient en valeur constante 315 milliards. Ce chiffre est obtenu pour le cuivre, cobalt et zinc uniquement, avec une clef de répartition d’ une équivalence de 8 tonnes de cuivre pour 1 tonne de cobalt et par le fait que les réserves de Kolwezi représentent 80 es réserves de la Gécamines, en dehors du polygone de Tenke Fungurume. Dans ces termes, les concessions cupro-cobaltifères du Katanga en cuivre, cobalt et zinc vaudraient 176 milliards de dollars américains pour les mines souterraines et à ciel ouvert de Kolwezi (Kamoto, Kov, Dima, Dikuluwe, etc.), 95 milliards de US $ pour Tenke Fungurume et 44 milliards pour les zones minières Sud (Lubumbashi et Kipushi) et Centre (Likasi, Kambove, Kakanda). Soit un total de 315 milliards sans les métaux rares (germanium, cadmium, etc.) ni les rejets de Kolwezi, Kakanda, Kambove et Lubumbashi. la Gecamines est assise sur 30 es réserves mondiales de cobalt, 10 e celles de cuivre ! Il faut savoir que Tenke-Fungurume c'est 7 Millions de tonnes de cuivre de réserves prouvées et 1,5 Millions de tonnes de cobalt de réserves prouvées. Ceci donne à Tenke-Fungurume un potentiel valorisé à 90 Milliards de dollars américains, soit près de 50 années du budget actuel de la Rdc! De plus, les réserves minières connues pourront sans doute être doublées par de nouvelles recherches. Dans ces conditions, Tenke-Fungurume est une fortune nationale, un gage qui peut servir de garantie des autres investissements étrangers et de source de financement important de la République. 
 
…Après avoir enregistré beaucoup de contre-performances de 1990 à 2001, l’économie congolaise s’est engagée sur le sentier de la croissance avec un taux de croissance de 5,6n 2003 contre 3,5n 2002.Il est passé à 5,6n 2003, 7,0n 2004 et 6,5n 2005.Un taux de croissance de 7st prévu au cours de l’année 2006. 
 
 
…La probabilité à la naissance de mourir avant l’âge de 40 ans est de 45,4l pourcents. Le taux d’alphabétisme des adultes (15 ans et plus) est de 34,7t de la population privée d’accès à un point d’eau aménagé est de 54. 
 
 
…Jusqu'en 1959, l'évolution de la dette publique extérieure du Congo est restée normale. C'est à partir de 1960 qu'elle connaîtra une forte accélération. Alors qu'elle tournait autour de 485 millions de dollars en 1960, la dette publique extérieure du Congo va atteindre 1,187 milliards de dollars US en 1975 et culminera à 12,035 milliards de dollars US en 1997. 
 
 
…La guerre et déforestation sont quelques unes des atteintes qui menacent les grands singes, ainsi que l’a décrit la revue Nature, le 10 avril 2003, dans une étude consacrée aux gorilles et aux chimpanzés. 
Les forêts du Gabon et de la République démocratique du Congo abritent 80 pourcents de la population mondiale de ces animaux. Entre 1983 et 2000, plus de la moitié d’entre eux a disparu. 
 
 
…Les calculs faits au Fodex (à partir des rapports annuels de la Banque Centrale du Congo) indiquent qu'en 1991 le Congo a affecté au service de la dette près de 46 pourcents du budget national alors que la santé, l'éducation et la fonction publique toutes réunies ne totalisaient même pas 1 pourcent du budget. 
 
 
…La réduction des effectifs de la fonction publique met au chômage des milliers de personnes et met en évidence l'absence de sécurité d'emploi. Et pourtant, les salaires payés dans la fonction publique des pays pauvres sont très bas (près de 3 $ US par mois pour un huissier de la fonction publique congolaise, soit 900 francs congolais). 
 
…Au 31 décembre 1999, le stock de la dette publique extérieure du Congo-Kinshasa était de 12,8 milliards de dollars ; il était de 12,4 milliards une année avant, soit un accroissement de 400 millions de dollars US sans qu'il n'y ait eu un emprunt supplémentaire. 
 
 
…Une analyse de l’évolution du courant de la dette extérieure de la Rdc révèle que celle-ci a connu un accroissement rapide au cours de deux dernières décennies. Évaluée à près de 4 milliards en 1976, la dette extérieure totale du pays, les prêts à court terme et les arriérés cumulés y compris, est devenue près de 5 fois plus importante, atteignant 12,6 milliards en décembre 2004.  
 
…La société Tremalt Ltd., qui est représentée par M. Bredenkamp, est propriétaire, pour une période de 25 ans, des droits d’exploitation de six concessions de Gécamines, qui contiennent plus de 2,7 millions de tonnes de cuivre et 325 000 tonnes de cobalt. Elle n’a versé que 400 000 dollars au Gouvernement de la République démocratique du Congo pour acquérir ces droits, alors que la valeur estimative des six concessions est supérieure à 1 milliard de dollars. La gestion des concessions a été confiée à la société minière Kababankola, dont la Tremalt détient 80 es parts et Gécamines 20 0D 
…Le Congo " démocratique " dispose des 50 pourcents de réserves mondiales de cobalt, 10 pourcents de cuivre, 30 pourcents de diamant, ainsi que d'un potentiel important en or, uranium et manganèse  
 
 
…Depuis toujours, l’opinion publique ne cesse de se demander pourquoi c’est seulement la RDC qui a une faible production du pétrole brut, moins de 40.000 barils par an, alors que le pays est baigné par la même nappe pétrolière que celle de l’Angola, du Congo-Brazzaville et du Gabon. Tour ces pays produisent nettement plus que la RDC. L’Angola avoisine les 2 millions de barils/l’an, le Gabon plus d’un million de baril. La République démocratique du Congo renferme 6es réserves pétrolières de l’Afrique. 
 
…La RDC enregistre chaque année une évasion de capitaux évaluée à 800 MUSD dans l'exportation frauduleuse des diamants (statistiques du Haut Conseil Mondial du Diamant - HCMD - basé à Anvers). En 1998, la production artisanale officielle était estimée à 19 Mct (357 M$ pour un prix au carat de18,5$/ct), tandis que la valeur des diamants passés en contrebande " n’était estimée qu’à " 100 MUSD. 
 
 
…Une étude effectuée récemment par Médecins sans frontières à Kilwa, ville représentative du sud du Katanga, située au sud de la ligne de front et comptant 350 000 habitants, a révélé que le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans s’établissait à 3,2 pour 10 000 par jour. Ceci signifie qu’au cours d’une année, 12 pourcents des enfants de moins de 5 ans meurent, et qu’un enfant sur quatre meurt dans l’espace de deux ans. Il est intéressant de noter que le taux de mortalité imputable à la violence est pratiquement nul (0,6 La mortalité est due à des maladies – paludisme et dysenterie – qui sont étroitement liées à la malnutrition et à l’absence de services sanitaires. 
 
 
…Le barrage Grand Inga permettrait quant à lui la production de quelques 39 000 MW. Le projet prévoit la construction d’un barrage en amont de la prise d’eau de Nkokolo, qui permettrait de générer une retenue d’eau à une altitude de 200 mètres (contre 125 mètres actuellement au même endroit) dans la vallée de la rivière Bundi, qui serait elle-même barrée quelques kilomètres plus loin par un barrage au niveau de son confluent avec le Congo (actuellement à 45 mètres d’altitude). Entre la retenue d’eau et le fleuve, désormais 155 mètres de dénivelé sur le deuxième fleuve le plus puissant du monde. Une centrale ici construite permettrait de produire de 39 000 MW, soit le double du potentiel du barrage des Trois-Gorges sur le Yangzi Jiang. Pour un investissement et des coûts écologiques sensiblement moindres qu’aux Trois-Gorges, à Assouan ou Itaipu. 
 
…Si les recettes et les dépenses du Bureau Congo de l’APR (Armée Patriotique Rwandaisqe) sont considérables, elles sont inscrites à un compte strictement distinct du budget national du Rwanda. Selon une source fiable associée à ce bureau, les recettes de ce dernier ont servi à financer 80 es dépenses totales de l’Armée patriotique rwandaise en 1999. Dans le budget officiel du Rwanda pour 1999, un montant de 80 millions de dollars était alloué à l’armée. Si cette allocation officielle budgétaire de 80 millions de dollars représente les 20 pourcents dépenses militaires qui, selon la source du Groupe d’experts, ne sont pas financées par le Bureau Congo, le budget militaire total, toutes sources de financement confondues, serait de l’ordre de 400 millions de dollars. 
 
 
…La forêt constitue l’un des atouts majeurs du pays, car elle représente, à elle seule, plus de 47 pourcents l’ensemble de la forêt équatoriale du continent et renferme des essences fort recherchées (afromosia, ébène, wenge, iroko, sapelli, sipro, tiama, tola, kambala, lifaki…). 
 
 
….Plus de 7 millions d’hectares de terres arables, fertiles et propices à l’agriculture sont concentrées en RDC. Les conditions climatiques favorisent les activités agricoles, toute l’année. 
 
 
…Le pays est dotée de plusieurs parcs et réserves naturelles abritant des espèces aussi rares que diverses. 
 
 
…Long d’environ 2.900 Km, le Fleuve Congo qui baigne tout le pays possède le débit le plus régulier et le plus puissant au monde (40.000 m3/seconde) après l’Amazone. Ses potentialités énergétiques sont évaluées à environ 100.000 Mw/h, dont 44ont concentrés à Inga. Pendant que l’Afrique et le monde connaissent actuellement une crise énergétique sans pareille, la RDC peut produire de l’électricité en abondance, et il est prévu des grandes autoroutes d’électricité devant relier, à partir de la RDC, l’Afrique Centrale, Australe et du Nord et l’Europe. 
 
 
…Selon le rapport 2006 de la FAO sur la sécurité alimentaire, 72es Congolais font face l'insécurité alimentaire. Alors que la RDC possède plus de 510 millions d'hectares de terres cultivables seulement un dixième de ces espaces sont exploités. 
 
…En Rdc, des 27 millions que compte la population active, 74 e trouvent dans le secteur primaire, dont 59 ont dans l’agriculture, selon le Cahier sectoriel «Eau,Energie,Environnement,Agriculture » de l’ambassade de Belgique en Rdc. A en croire cette source, 92 pourcents des ménages congolais sont frappés par l’insécurité alimentaire. Le contraste c’est que l’environnement de la Rdc offre des potentialités agropastorales, halieutiques et forestières énormes et largement sous-exploitées. 
 
...Il ne reste plus que 250 hyppotames dans le parc des virunga sur près de 50.000 en 1970. 
 
 
Lu et rapporté pour vous par Robert Yanda 
 
 
 
 
 
 
 
 
République Démocratique du Congo 
 
Province de l’Equateur 
 
Ministère YAAT’S 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A Monsieur le Chef de Bureau de la  
 
MONUC / Equateur 
 
à Mbandaka 
 
 
 
 
 
 
 
Concerne : Organisation de la Journée internationale 
 
de la femme 08 /03/ 2010 à Mbandaka 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Monsieur le Chef de Bureau, 
 
 
 
 
 
L’honneur m’échoit de porter à votre connaissance ce dont repris en concerne. 
 
 
 
En effet, après avoir organisé avec succès les activités de commémoration de la Journée Internationale de la Femme à Bikoro l’année passée, le Ministère tient à ce que la journée du 10 mars 2010 soit célébrée à Mbandaka avec un accent particulier au point d’impliquer même les autorités nationales car, nul n’ignore que la Province de l’Equateur demeure à ce jour l’une des Provinces de la République Démocratique du Congo où les Droits de la femme sont les plus violés dont le cas tristement célèbre de viol massif de SONGO MBOYO où les victimes demeurent jusqu’à présent non indemnisées par l’Etat Congolais. 
 
 
 
 
 
C’est dans cette optique, et pour d’autres raisons bien fondées que le Ministère YAAT’S programme des activités de sensibilisation dans la Ville de Mbandaka et sollicite par ce fait votre implication dans l’organisation matérielle dont les détails vous seront communiqués incessamment. 
 
 
 
 
 
Parfaite considération. 
 
 
 
 
 
 
 
Pour le Ministère YAAT’S 
 
 
 
 
 
Prophète MANZILA 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

(c) robert yanda - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 9.12.2009
- Déjà 5930 visites sur ce site!