ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
CONSCIENCE CONGOLAISE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

INTERPELLATION

A Son Excellence Monsieur le Président 
de la République Démocratique du Congo 
(Avec notre très haute considération) 
 
Objet : urgentes mesures sanitaires à prendre. 
 
Monsieur le Président, 
 
Alors que tous les pays s’organisent pour se protéger et combattre l’épidémie redoutable de la pneumonie atypique , alors que les pays nantis paniquent et s’agitent, la RDC qui n’a ni structures sanitaires fiables,ni finances disponibles , la RDC qui ne dispose d’aucun service d’état civil pour contrôler le mouvement des populations , garde un calme étonnant et à tous le moins intriguant . Alors que tous les Gouvernements mettent en place des mesures concrètes pour sécuriser leurs populations, le Gouvernement de la R.D.C. semble curieusement afficher un immobilisme étonnant . La seule réaction , du reste tardive, que nous avons enregistré de la part du Ministère de la Santé a été d’inviter les opérateurs économiques pour leur adresser un simple conseil timide leur demandant de ne pas voyager vers les pays touchés . Une telle timidité de la part d’un Ministère chargé de nous protéger est condamnable et inadmissible au regard de l’ampleur du fléau..  
C’est pourquoi , nous prenons à sa place la liberté de suggérer les mesures qui devraient plutôt venir du Gouvernement . Toutes affaires cessantes le Gouvernement devrait prendre les mesures ci-après qui ne sont du reste pas exhaustives; 
 
I .Installation d’une équipe médicale aux principales voies d’entrée pour 
 intercepter toutes les entrées en provenance des pays déjà touchés ( la chine, le Canada, …), 
 procéder à l’observation des individus entrant en les plaçant en quarantaine normale d’observation.  
 
 Identifier tous lesdits individus (enregistrement de leurs adresses de résidence afin d’assurer un suivi de leur état de santé pendant au moins deux semaines ), 
II. Faire accompagner les personnels travaillant aux frontières de la RDC d’une équipe de dépistage munie d’un minimum de protection tel que masques et gants,…. 
 
III. Instruire tous les centres de santé de la capitale et de l’intérieur du pays sur un dépistage obligatoire,systématique et généralisé de l’épidémie sur la population des malades qui les fréquentent. 
 
IV. Organiser au niveau de nos organes audiovisuels des émissions de sensibilisation de la population sur les symptômes ainsi que les mesures d’hygiène élémentaires à prendre pour se protéger. 
 
 
 
V. Recommander à nos représentations diplomatiques dans les pays touchés par cette épidémie de suspendre la délivrance des visas. 
,  
 
Excellence Monsieur le Président, veuillez instruire, secouer et même recommander pour ainsi protéger la population congolaise. 
 
Veuillez agréer Monsieur le président, l’expression de notre très haute considération. 
conscience congolaise 
 
 
 
 
 
 
 
 
URGENT SACRIFICE 
Conscientiser tout un peuple est un processus qui dépend de plusieurs facteurs, entre autres sociaux, politiques, économiques, réligieux,et quand on est porteur de la flamme de la conscience, tous ces facteurs apparaissent comme des verres dont l’opacité empêche les rayons de parvenir aux autres. Au nom de la lumière qu’on doit apporter à tous, il faut se lever, avancer, ,fixer le regard sur tant de cœurs à rallumer et dans cette allure de noblesse dépasser les obstacles en les brisant .  
C’est un processus périlleux sur le chemin duquel jonchent tant d’épines.il n’est pas rare que ceux qui en sont les auteurs soient incompris, maltraités et même paient de leur liberté ou de leur vie. Mais la noblesse de la mission dont ils se connaissent investis élève leurs esprits au-dessus de toute brimade afin d’apporter aux autres la lumière dont les rayons sont l’excellence, le patriotisme, le dévouement, la grandeur d’âme et mieux encore. 
Cette lumière c’est aussi une liberté dont personne ne peut apprivoiser. 
 
Elever l’état d’âme de tout un peuple n’a jamais été l’affaire d’un groupe, l’histoire n’enseigne-t -elle pas à suffisance que ceux qui ont changé la face du monde étaient toujours seuls dans leurs entreprises ? 
CHRIST, le maître de tous les temps 
SOCRATE, le grand philosophe de l’occident 
MARX, l’apôtre du communisme 
GANDHI, le légendaire partisan de la non violence  
LUMUMBA, le père de l’indépendance congolaise 
KIMBANGU, l’exemple de la conscience de l’homme noir 
MAO, le grand timonier 
MARTIN LUTHER KING, le chantre de l’égalité des races 
NYERERE, le mwalimu 
MANDELA, le symbole de lutte contre l’avillissement de l’Africain 
 
Quand la conscience collective est éteinte, l’espoir de la rallumer demeure dans l’âme de ceux qui peuvent dépasser les circonstances, s’oublier soi-même et faire le don de soi sur l’autel des sacrifices afin que brûle encore plus haut la flamme de la liberté pour éclair jusqu’au loin ceux dont les ténèbres tiennent toujours captifs. 
 
L ‘âme congolaise se meurt, l’esprit s’étiole, seul le corps s’agite comme pour crier au sécours à ceux dont la providence a marié le sort à celui du congo ! 
 
Qu’ils se lévent ! 
Qu’ils parlent ! 
Qu’ils agissent ! 
Qu’ils rendent au congo ce dont l’éternité a posé en eux afin qu’aujourd’hui la lumière jaillisse ! 
Qu’ils retrouvent vite leur place dans la rangée des grands !  
Le grand chemin n’est pas pour eux, le chemin de la grandeur les attend car le chemin des grands n’est pas le grand chemin. 
 
Le Congo coule comme un navire sans passagers et pourtant le créateur a bien voulu qu’on soit congolais ! Qui peut dans un élan d’héroîsme s’attacher une chaine à la hanche et se jeter à l’eau afin que de son être devenu ancre, le navire s’arrête ? 
 
 
O peuple congolais, toi dont la place est toujours vide dans le monde des grands, qui de tes fils et filles te reveillera de ton sommeil si profond ?  
Regarde ceux-là ! 
Ils parlent en ton nom, les reconnais-tu ? 
Ecoute ce son ! 
Des cris, des pleurs, des gémissements ! 
On tue en ton nom, l’admets-tu ?  
Vois de l’autre côté ! 
Tes richesses s’en vont faire le bonheur des autres ! 
Que dis-tu ? 
 
O ciel, où est ce congolais qui peut même dans l’anonymat passer le flambeau de la conscience à tout un peuple car les ténèbres s’apprêtent à engloutir toute l’âme congolaise. 
Où est-il ce congolais ? 
 
Où est ce congolais qui peut réfuser d’avoir quelque part dans son agenda caché un exil volontaire à l’étranger ? Un congolais qui peut assumer la nationalité que la providence lui a choisie ? 
Mais pourquoi s’en aller et abandonner cette terre sur laquelle toute graine qui y tombe s’empresse de germer comme pour dire aux congolais que l’espoir est encore permis ? 
 
Quand pour des milliers de morts l’Amérique oblige un deuil international que peut-on exiger de tes millions de morts, ô Congo, toi qui n’as personnes pour pleurer tes morts ! 
 
 
Le Congo cherche, le Congo recheche.  
 
 
YANDA ROBERT 

 

(c) robert yanda - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 22.04.2003
- Déjà 5737 visites sur ce site!